ACETYLCHOLINE

 

NeuromŽdiateur du systme nerveux parasympathique

Consulter dans ce dictionnaire SYSTEME NERVEUX AUTONOME

 

ADRENALINE

 

NeuromŽdiateur du systme nerveux sympathique

Consulter dans ce dictionnaire  SYSTEME NERVEUX AUTONOME

 

ANEJACULATION

 

 Ejaculation impossible  ou difficultŽ Žjaculatoire

 

 ANTEPORTAS

 

LittŽralement Ē devant les portes Č.Se dit dÕune Žjaculation de type purement Žmotionnelle, avant mme lÕintromission de la verge  dans le vagin .Habituellement la rŽaction de rŽflexe orgasmique cŽrŽbral nÕexiste pas , cÕest ˆ dire que cette Žjaculation ne sÕaccompagner dÕaucune sensation de plaisir.

 

APPRENTISSAGE COMPORTEMENTAL

 

Cet apprentissage dans le domaine sexuel ressemble ˆ lÕapprentissage que lÕon doit faire pour apprendre ˆ changer les vitesses lors des premires leons dÕauto-Žcole .

 

Au dŽbut il faut apprendre ˆ synchroniser diffŽrentes actions , comme pour, changer de vitesse :

-Presser sur le pied gauche pour effectuer le dŽbrayage,

-Enlever le pied du frein et prŽparer le pied droit en attente pour pouvoir accŽlŽrer,

-Retirer de la main droite le frein ˆ main,

-Puis placer de la main droite le levier  de vitesse pour mettre ce levier sur 1 re,

-Reprendre le volant ˆ deux mains,

-Soulever doucement le pied gauche pour embrayer et

-en mme temps appuyer doucement sur lÕaccŽlŽrateur : la voiture avance.

En sexologie il existe souvent des nŽcessitŽs analogues dÕapprentissage ou de rŽ apprentissage  comportemental :

-Pour lÕapprentissage du contr™le de lՎjaculation

-Pour lÕapprentissage de la technique indispensable ˆ la femme pour atteindre son orgasme

 

ARC REFLEX COURT ou  LONG

Un rŽflexe peut se produire de deux faon :

 

ARC  REFLEX  COURT

Soit par un trajet court, la sensation va directement par un nerf ˆ la vertbre correspondant et pŽntre dans la moelle Žpinire vers un centre situŽ au niveau dÕinnervation sensoriel o est appliquŽ la stimulation (stimulus) (il faut imaginer des rondelles qui correspondent ˆ chaque vertbre)

 

LÕordre de fonctionnement peut  se diriger soit vers des muscles (rŽflexe moteur ) par exemple rŽflexe rotulien en percutant avec un marteau rŽflexe le tendon rotulien et entra”nant la contraction du muscles quadriceps (cuisse ).

Soit vers un organe ( artres par exemple)

 

La verge est caressŽe, la sensation va vers la moelle Žpinire et alerte directement les artres qui se dilatent.

 

LÕexistence de cet arc rŽflexe court est trs important, parce que il fait comprendre que la stimulation manuelle par la femme de la verge de lÕhomme est indispensable dans certains cas pour que lՎrection puisse se faire).

 

ARC REFLEX LONG

 

Dans le cas situŽ ci dessus , le centre de lՎrection qui peut seulement Ē rŽflŽchir Č la sensation de la verge vers les artres  , peut Žgalement envoyer des information au cerveau ( aires des sensation du cortex) ,

cette sensation engendre une sensation de plaisir et le cerveau va rŽflŽchir cette sensation de plaisir qui va redescendre vers le centre de lՎrection  qui lui mme va augmenter lÕintensitŽ du message quÕil adresse aux artres.

Cet arc rŽflexe long va tre utilisŽ en thŽrapie sexologique (verbalisation du plaisir des sensations ).

 

 

CENTRE  MEDULLAIRE DE LÕERECTION ET LUBRIFICATION VAGINALE

CENTRE MEDULLAIRE DE LÕEJACULATION ET DE LÕ ORGASME

 

Il existe au niveau de la moelle Žpinire  des centres nerveux qui servent dÕinterfaces entre des informations venant de certains organes , ou de plusieurs organes diffŽrents , qui globalisent ces informations et adressent des ordres de fonctionnement ˆ un autre organe  tout en informant notre cerveau de son fonctionnement et en recevant de notre cerveau des informations qui participent ˆ cette globalisation.

Le centre qui commande ainsi lՎrection est situŽ au niveau de  vertbres  trs basses S1 S2  S3

Qui adressent un ordre de type parasympathique aux artres.

Le centre de lՎjaculation est situŽ plus haut au niveau des vertbres D12 L1 L2  et adressent un message sympathique aux organes entrant en jeu dans lՎjaculation.

Ces deux  interfaces fonctionnent donc en opposition.

 

 

CERCLE VERTUEUX

 

Il sÕagit dÕune expression ironique pour remplacer lÕexpression Ē Cercle vicieux : Žchec- peur dՎchec Č , car cette peur dՎchec ˆ tendance ˆ faire fuir lÕacte sexuel et aboutit ˆ un Ē cercle vertueux Č,avec diminution du rythme des relations sexuelles   voire une disparition complte.

Le plus souvent , lÕindividu nÕa pas conscience de lÕorigine de ce Ē cercle vertueux Č , il  peut lÕattribuer ˆ une autre cause : disparition de lÕamour , baisse de la sŽduction de sa partenaire  .

 

CORTEX ASSOCIATIF

 

La partie du cerveau qui permet des associations dÕun endroit ˆ un autre pour permettre la pensŽe.
Il permet par exemple de ressentir une sensation comme agrŽable,

Les interconnexion entre un endroit et un autre du cerveau sont Žvidemment infiniment nombreuses pour permettre ˆ la pensŽe dՐtre aussi riche chez lÕ Homo sapiens .

 

CORPUSCULES DE KRAUSE

 

Cellules sensorielles situŽes au niveau du gland de la verge et du clitoris qui informent le centre mŽdullaire de lՎrection (lubrification vaginale) des stimulations de ces deux organes par les frottements.

Ils sont en  partie ˆ lÕorigine de lՎjaculation et de lÕorgasme fŽminin.

LÕautre facteur orgasmique est lՎrotisme psychique

Pour la femme, plaisir de ressentir en elle la verge de lÕhomme  par lequel  elle est attirŽe, par exemple.

 

DEPRESSION  NERVEUSE

 

 En sexologie, le diagnostic dՎtat dŽpressif ou sub-dŽpressif  est car trs important car la perte du dŽsir sexuel fait partie des sympt™mes mme de la maladie dŽpressive.

Dans toute inhibition du dŽsir sexuel  il me semble indispensable dՎvoquer cette origine Il faut se demander si lÕ inhibition  sexuelles ne fait pas partie des perturbations hypothalamiques en relation avec la perturbation du centre de lÕhumeur, lui mme en relation avec les autres centres hypothalamique de la sexualitŽ, de la rŽgulation hormonale.  .                        

 

ECHEC – PEUR DÕ ECHEC

 

Le fait dÕavoir ŽtŽ en situation dÕ Žchec lors dÕune relation sexuelle, peut engendrer une peur de voir se reproduire le mme Žchec.

Si lՎcran de notre ordinateur cŽrŽbral fait monter un programme du type :

Ē pourvu que je bande Č le programme adŽquat Ē comme jÕaime faire lÕamour avec elle Č est renvoyŽ dans le

disque dur. On comprend que ce programme Ē pourvu que je bande Č nÕest pas un programme  Ē bandant Č

on comprend donc que dans ces conditions, lՎrection ne puise pas se faire de faon satisfaisante.

Mme chose pour Ē  Pourvu que je jouisse Č, Ē pourvu que je nՎjacule pas trop vite Č , Ē pourvu que jՎjacule Č  etcÉ

 

On voit que cette peur dՎchec a toute chance de faire entrer lÕindividu dans un cercle infernal

dՎchec- peur dՎchec qui compromet une sexualitŽ heureuse.

 

ECHO-DOPPLER COULEUR ARTERIEL ET VEINEUX SEXUEL

 

Examen dÕimagerie mŽdicale. Il sÕ agit dÕune examen absolument pas douloureux .
Il permet de mesurer les vitesses circulatoires au niveau artŽriel et veineux. CÕest ˆ dire de vŽrifier

Que les artres ne sont pas obturŽes et se dilatent normalement  (ouverture de la vanne en amont de la verge) et que le flux veineux diminue correctement (fermeture de la vanne en aval de la verge ).
Cet examen permet dՎliminer un facteur vasculaire en cas de problme dՎrection .

On injecte un produit vaso-actif pour donner lÕordre de fermeture ˆ la vanne avale.

 

EJACULATION

 

EJACULATION NON CONTROLEE  PRIMAIRE ET SECONDAIRE

 

Un nombre trs important  dÕhommes Žjaculent trop vite pour que leur partenaire ait le temps dÕarriver ˆ son orgasme pendant la pŽnŽtration.

Certains Žjaculent au bout de quelques mouvements de va et vient, certain avant mme la pŽnŽtration  certains arrivent parfois ˆ permettre ˆ la femme de jouir, mais trs occasionnellement.

 

Dans tous les cas , il est relativement facile et rapide dÕamŽliorer la qualitŽ du contr™le de son Žjaculation. Ce nÕest pas une maladie mais plut™t une incompŽtence.

Si vous voulez  trouver les articles sur la solution de ce type de problme cliquez sur EJACULATION PRECOCE

 

EXCITATION SEXUELLE   I excitation  = I   peau ou gland  + I cerveau  

 

LÕexcitation sexuelle dŽpend de deux facteurs

Un facteur sensoriel : la stimulation de cellules sensorielles spŽcialisŽes dans les sensations diffuses

(ou de cellules spŽcialisŽes dans lÕanalyse des frottements (comme ceux du gland de la verge et du clitoris)

Nous appellerons ces informations I peau ou I gland

Et

Un facteur psychique dÕorigine sensoriel (vue, odorat , audition, gustation )  et imaginaire

que nous appellerons I cerveau.

 

Cela  permet dՎcrire      I excitation  = I peau ou I gland + I cerveau

 

HYPOTHALAMUS

Voir SYSTEME NERVEUX AUTONOME

 

 

IMMATURITE PSYCHOAFFECTIVE

IncapacitŽ dÕentrer en relation avec une personne considŽrŽe comme un sujet , la relation se fait avec une personne- objet.

LÕaffectivitŽ nÕest pas du tout mise en cause dans ce type de relation.

 

 

INCAPACITE PSYCHOSENSORIELLE

 

Sorte de surditŽ sensorielle.

La capacitŽ sensorielle est un acquis de la toute petite enfance. Le maternage est ˆ lÕorigine de la capacitŽ de lÕindividu ˆ tre capable de codifier  la caresse comme une sensation agrŽable.

LÕenfant qui nÕest pas caressŽ, pour survivre, se crŽe une carapace dÕinsensibilitŽ afin de ne pas souffrir.
Comme dÕautres carapaces (renfermement sur soi mme) cette protection  devient un vŽritable handicap quand lÕindividu vieillit et quÕil se rend compte que cela le coupe de la relation avec les autres.

Dans les difficultŽs sexuelles, cette incapacitŽ sensorielle, rend la rŽalisation de lÕacte sexuel difficile.
Une vŽritable rŽŽducation sensorielle sÕavre souvent nŽcessaire.

Cette difficultŽ peut  toucher aussi bien la capacitŽ ˆ recevoir des caresses que la facultŽ  ˆ caresser.

Comme toute activitŽ artistique, cela nŽcessite que la personne ne sois pas en lutte avec le temps.

 

INHIBITION DU DESIR SEXUEL

 

CorrŽlats

INHIBITION DU DESIR SEXUEL RESUME.doc

DEPRESSION NERVEUSE  dans ce dictionnaire

 

INTROVERSION

 

Repli de lÕindividu sur lui mme, le conduisant ˆ se couper de la communication avec les autres .
Cette introversion est un signe de souffrance psychologique. Cela entra”ne Žvidemment de grandes difficultŽs dans la sexualitŽ qui est un mode de communication avec lÕautre et nŽcessite justement une importante communication entre les deux partenaires.

On peut se demander si lÕintroverti ne se replie pas sur sa vie intŽrieure et sa subjectivitŽ dans un systme de projection il  rejette pas les autres et sÕisole parce quÕil se ressent ˆ tord , ˆ cause de sa timiditŽ, rejetŽ par les autres.

Faire un travail  dÕouverture vers les autres, dans le cadre dÕun travail dÕaffirmation de soi, est nŽcessaire pour permettre ˆ lÕintroverti de rŽsoudre sa problŽmatique sexuelle et relationnelle.

 

LUTTE AVEC LE TEMPS

 

Pour que lÕacte sexuel puisse de faire dans de bonnes conditions , nous devons tous changer de niveau de conscience ,cÕest ˆ dire passer du niveau de la vigilance normale dans laquelle nous sommes habituellement ˆ un niveau de conscience modifiŽ  que nous appellerons le Ē niveau prŽconscient Č

 

Au  niveau prŽconscient, le lieu nÕexiste plus et le temps nÕexiste plus ou tout au moins ne devraient plus exister.

 

Lutter avec le temps, cÕest donc penser inconsciemment  que ce que lÕon entreprend  sera plus satisfaisant en le finissant vite .

 

CÕest tre guidŽ par un message qui nous dit que Ē fais vite Č est mieux que  Ē fais de ton mieux Č.

 

Il est Žvident que cette Ē lutte avec le temps Č modifie lՎquilibre psychofonctionnel (voir ce terme)

Et quÕil a tendance ˆ  modifier cet Žquilibre au profit du systme nerveux  SYMPATHIQUE  et ˆ  augmenter ainsi la sŽcrŽtion dÕadrŽnaline ce qui est de nature soit ˆ compromettre lՎrection soit ˆ accŽlŽrer le dŽclenchement du rŽflexe Žjaculatoire .

 

Concernant cette lutte avec le temps, on peut se poser bien  des questions profondes :

Peur de faire durer une sexualitŽ culpabilisŽe,

 

MATURITE PSYCHOAFFECTIVE

 

Il sÕagit dÕune rŽaction de type infantile ou animale, incapacitŽ ˆ mettre une distance entre le dŽsir et la rŽalisation du dŽsir ou de ses pulsions.

Cette immaturitŽ est encouragŽe par la sociŽtŽ de consommation qui pousse le consommateur ˆ obtenir tout de suite ce quÕil dŽsir en lui faisant miroiter quÕil ne paiera  que plus tard.

Beaucoup de difficultŽs sexuelles ou relationnelles dŽcoulent de ces comportements immatures ;

Recherche infantile dÕun plaisir sans rŽflŽchir aux consŽquences.

On peut facilement imaginer les graves consŽquences, divorces , perversions, que cela peut entra”ner.

  

M.S.T.

Maladies Sexuellement Transmissibles.

Le virus HIV est loin dՐtre le seul agent sexuellement transmissible ;

Beaucoup dÕagents pathognes choisissent cette voie de reproduction, quand  lÕhomme finit par trouver une parade, on peut tre certain que la place restŽe libre sera utilisŽe par un autre agent pathogne. Les gonocoques, la syphilis, les trichomonas, les chlamydiae, les virus du cancer se sont succŽdŽs pour se reproduire. On peut penser que si lÕon vient ˆ pour du VIRUS H.I.V. la place sera libre pour un autre Ē ennemi Č.

Le prŽservatif est nettement plus efficace pour combattre les maladies sexuellement transmissibles que pour Žviter les grossesses.

La multiplicitŽ des partenaires facilite  la propagation de ces M.S.T.

 

NECESSITE DE PERFORMANCE

 

NEVROSE OBSESSIONNELLE

LÕ ORGASME FEMININ

 

LÕ ORGASME MASCULIN      ORGASME PELVIEN  ORGASME  PSYCHIQUE

 

 

PARASYMPATHIQUE

 

SYSTEME NERVEUX AUTONOME dans ce dictionnaire

 

         Ō

 

POSITION O.K.

Se sentir ˆ lÕaise dans une situation donnŽe, on pourrait dire Ē comme un poisson dans lÕeau Č (prŽdominance du systme parasympathique)

 

RELAXATION

 

Il sÕagit dÕune mŽthode sophrologique dont le but est dÕapprendre ˆ rel‰cher le tonus musculaire.

En effet la tension musculaire et dÕailleurs lÕexercice musculaire contribue  ˆ maintenir une tension du systme nerveux  sympathique, facteur de secrŽtions dÕadrŽnaline qui en est le neuromŽdiateur.

Un autre facteur de tension musculaire sont les tensions psychiques. Les tension psychiques entra”nent des tensions musculaires rŽflexes et souvent inconscientes. Certaines expressions soulignent que la sagesse populaire avait pris conscience de ces tensions musculaires involontaires : des expressions comme

Ē en avoir plein le dos Č, Ē serrer les dents Č, Ē serrer les fesses Č, Ē cela me fait mal au ventre Č etc Ésoulignent la relation entre ces tensions psychiques et ces tensions musculaires.

A lÕinverse , la relaxation apprend ˆ faire cŽder ces tensions musculaires qui entra”nent une diminution des tensions psychiques et une diminution des tensions du systme sympathique.

(voir dans ce dictionnaire      SYSTEME NERVEUX AUTONOME

 

Il sÕagit en fait pour lÕindividu de se dŽtendre , de sÕabandonner et dÕapprendre ˆ changer de niveau de conscience.

Ce travail  est particulirement nŽcessaire en sexologie parce que dans la relation sexuelle, il ce changement de niveau de conscience (un niveau de conscience ou le temps et le lieu nÕexiste plus) est indispensable  pour que lÕindividu ne reste pas hyper vigilant et donc plus ou moins spectateur de sa propre relation sexuelle.

 Par ailleurs les rves ŽveillŽs ne procurent des sensations identiques ˆ ce qui se passerait dans une situation rŽelle que si lÕon est ˆ ce niveau de conscience modifiŽ intermŽdiaire entre lՎtat de veille et lՎtat de sommeil.  

 

STOP

Arrt du mouvement de va et vient pendant la pŽnŽtration afin dÕempcher le dŽclic Žjaculatoire de se faire.

Mal ressenti par la femme dont lÕexcitation chute et lՎloigne de son orgasme.

 

SENSATION PREORGASMIQUES :LA VAGUE

Sensations qui prŽcdent la survenue de lՎjaculation et de lÕorgasme fŽminin . Bien plus brves chez lÕhomme que chez la femme .

 

Dans lÕapprentissage du Ē contr™le Žjaculatoire Č lÕhomme doit apprendre ˆ Žviter de ressentir lÕapparition de cette vague appelŽe encore  Ē sensations prŽ Žjaculatoires Č auquel je prŽfre lÕappellation dÕ  Ē ouverture des portes du paradis Č.

En ce qui concerne la femme, il lui arrive de ressentir cette vague qui prŽcde son orgasme, mais que cette vague se fracasse comme sur un rocher, sans que le rŽflexe orgasmique ne se dŽclenche. LÕexcitation fŽminine sÕeffondrant brutalement, procurant ˆ la femme une forte sensation de dŽception.

 

SYSTEME VEINEUX OCCLUSIF

 

Ce systme veineux occlusif ,qui se situe dans les corps caverneux de lÕhomme , est comme une sorte de vanne en aval des corps caverneux , qui freinent la sortie u sang veineux des corps caverneux (sorte de vanne avale fermŽe). La fermeture efficace de cette vanne avale conditionne la survenue de lՎrection et la stabilitŽ de lՎrection . Elle nÕest pas provoquŽe directement par la systme nerveux parasympathique mais par la production  de mono oxyde dÕazote (NO) par les cellules internes des artres. Ce  NO  est entra”nŽ dans le courant circulatoire et commande la fermeture de shunts permettant une augmentation de la pression qui fait gonfler les corps caverneux (rigiditŽ) et quand  la verge est molle (flacciditŽ) au sang artŽriel dÕaller directement vers les veines. Cette production de NO est donc indirectement dŽclenchŽe par le systme parasympathique et mme temps que la dilatation des artres  qui augmentent lÕafflux de sang vers la verge ( vanne amont ouverte)

 

CORRELATS

EJACULATION PRECOCE RESUME

EJACULATION PRECOCE PEAGE

THERAPIE

 

SYSTEME NERVEUX AUTONOME OU NEUROVEGETATIF  OU SYMPATHIQUE PARASYMPATHIQUE

 

Le  fonctionnement de notre corps est rŽgi par plusieurs  systmes de commandes :

 

-         Un systme de commande volontaire : cÕest le SYSTEME NERVEUX CENTRAL. Notre

-          cerveau pensant le CORTEX qui :

o    analyse les sensations provenant de nos 5 SENS : vue , odorat, gustation , audition  et

 toucher

o     transmet des ordres de mouvements ˆ nos muscles

o     permet la Ē pensŽe associative.

 

-         Un systme nerveux automatique :  le SYSTEME NERVEUX AUTONOME  qui coordonne tous

-          les fonctionnement involontaires de nos organes  afin de libŽrer notre systme nerveux central

-         de ces t‰ches :. 

o    Vision

o    Digestion

o    Fonctionnement cardiaque

o    Tension artŽrielle

o    RŽpartition de la masse sanguine

o    DŽfense contre des agressions venant de lÕextŽrieur

o    Maintient de la tempŽrature interne de notre corps ˆ 37” environ

o    Niveau de dŽclenchement de nos rŽflexes sexuels

o    EtcÉ

 

Ce systme nerveux autonome fonctionne gr‰ce ˆ lÕopposition entre deux systmes de commandes :

-         Le SYSTEME NERVEUX SYMPATHIQUE  qui utilise comme neuromŽdiateur

lÕ ADRENALINE

Le systme nerveux sympathique rŽagit pour nous dŽfendre cotre les agressions

Soit venant de lÕextŽrieur  Exo stress

Soit venant de nos propres pensŽes Auto stress.

La rŽaction de notre organisme ˆ ces facteurs de stress (agression) est univoque, cÕest

 ˆ dire pratiquement toujours semblable et peut tre une rŽponse adaptŽe ou non adaptŽe.

 

CÕest par lÕintermŽdiaire dÕune sŽcrŽtion augmentŽe dÕadrŽnaline que nos organes modifient

leur fonctionnement :

-         Contraction de la pupille

-         SŽcrŽtion dÕacide de lÕestomac

-         AccŽlŽration des mouvements de nos intestins

-         AccŽlŽration cardiaque

-         ElŽvation de la Tension ArtŽrielle

-         Vasoconstriction artŽrielle

-         Chute du seuil de dŽclenchement du rŽflexe Žjaculatoire

-         ElŽvation du seuil de dŽclenchement du rŽflexe Žjaculatoire  etcÉ

 

-         Le SYSTEME NERVEUX PARASYMPATHIQUE qui utilise comme neuromŽdiateur

-         LÕ ACETYLCHOLINE

-         Son action est opposŽe ˆ lÕaction de lÕadrŽnaline

 

La rŽgulation de ce systme nerveux autonome  se fait au niveau de notre  CERVEAU REPTILIEN , cÕest ˆ dire de notre HYPOTHALAMUS .

 

-         Un systme nerveux instinctuel : lÕ HYPOTHALAMUS  ou cerveau  REPTILIEN appelŽ ainsi

-          par ce que cÕest le cerveau primitif que lÕon  trouve prŽsent dans lՎvolution animale mme chez

-         les reptiles ,qui reprŽsentent une organisation primitive de la vie animale .

-          

Dans lÕhypothalamus se situent tous les centres qui commandent et rŽgulent notre vie instinctuelle 

CÕest lˆ que se situent les centre ( entre autre ) qui conditionnent la perpŽtuation des

espces (reproduction)  .

On comprend donc lÕimportance de lÕ HYPOTHALAMUS  dans la survenue de troubles sexuels .

 

Sans chercher ˆ tre exhaustif disons que dans lÕhypothalamus se situent les centre s suivants :

                      LÕhorloge biologique (qui fait quÕon peut se rŽveiller spontanŽment ˆ la mme heure)

                      Les centres de lÕappŽtit, de la rŽgulation pondŽrale

                      Le centre de lÕhumeur (perturbŽ dans la dŽpression nerveuse), affectivitŽ (amour ?)

                      Le centre de la rŽgulation hormonal

                      Le centre de lÕinstinct de reproduction

                      Le centre du maternage

                      Le centre de lÕallaitement

                      Le centre de la rŽgulation du systme nerveux autonome

 

Tous ces centres ont entre eux des interactions de fonctionnement

Par exemple dans la dŽpression :

 

Interaction entre  les centres de lÕappŽtit (boulimie ou anorexie)  , de la rŽgulation pondŽrale prise ou perte de poids)  ,du sommeil (insomnie ou hypersomnie), du dŽsir sexuel  (perte du dŽsir sexuel) , de lÕaffectivitŽ , de la rŽgulation du systme nerveux autonome (angoisse) , de la rŽgulation  hormonale (arrt des rgles ) de lÕallaitement (montŽe laiteuse) etcÉ

 

Quand aux REFLEXES, il ne sÕagit pas dÕactions volontaires mais de rŽactions automatiques.

La commande (stimulus) informe directement la moelle Žpinire et trouvent son origine dansdes cellules sensorielles qui renvoient en miroir au niveau de la moelle Žpinire un ordre allant directement ˆ lÕorgane intŽressŽ (muscles, artres, etcÉ) cet ordre peut transiter soit par des fibres nerveuses motrices (muscles) soit par des fibres neurovŽgŽtatives

(sympathique - parasympathiques :artres ).

 

TENSION PSYCHO-FONCTIONNELLE

  VIAGRA

 

MŽdicament neutralisant les enzymes chargŽs de dŽtruire le MONO OXYDE DÕ AZOTE  (NO)

Voir  SYSTEME VEINEUX OCCLUSIF .

Ce mŽdicament permet ˆ lՎrection de se faire plus facilement  et dՐtre plus stable.

Une excitation sexuelle entra”nant la secrŽtions de NO est Žvidemment nŽcessaire pour que ce mŽdicament puisse avoir un effet sur lՎrection.

Les doses utilisŽes ont intŽrt ˆ tre la plus faible possible efficace afin dՎviter les effets secondaires

Certains mŽdicament contrindique lÕutilisation du VIAGRA .

Une consultation mŽdicale est indispensable afin quÕun mŽdecin vŽrifie quÕil nÕexiste pas de contre indications mŽdicales au  VIAGRA ; DÕautres produits concurrents sont ˆ lՎtude.